27 juin 2012 at 14:46 (Uncategorized) (, , , , )

– Susan, ma mie, il nous faut parler de ce restaurant que nous avons testé ! Comment s’appelait-il, déjà ? »

– … »

– Oui, moi aussi, il m’a laissé sans voix. Ces entrées, ces entrées. Quel dommage que j’aie oublié son nom… »

– … »

– Oui, je viens de le dire. Enfin mon entrée était trop salée, mais vos blinis de patate douce ! Un régal ! »

– … »

– Souffririez-vous d’une extinction de voix, auriez-vous trop hurlé votre joie après ces succulentes gambas ? »

– … »

– Ou alors est-ce le vin qui vous reste en travers de la gorge ? Il est vrai que j’en ai bu plus que de raison. »

– Non mais … , c’est le nom. »

– Je ne m’en souviens plus. »

– Mais euh, c’est … , j’arrête pas de le dire. »

– Je ne vous ai pas interrompue alors ne m’interrompez pas ! »

– Pff t’es lourd mon gars. Alors que ton mignon de veau et ses artichauts, il était léger, léger ! »

– Heureusement, il y avait le bras de Vénus pour compenser. Ce dessert-là, c’est vrai, il est inhabituel – et la mousse d’orange était pas mal -, mais un peu lourdingue et mon nougat glacé était bien meilleur. »

– On reviendra ? »

– On reviendra. »

 

 

Le \o/ : (en anglais) «Location, location, location ! » Le restaurant situé sur une pente bien raide, pile au milieu de deux arrêts de métro = l’assurance de prendre un peu d’exercice à l’aller, au retour, les deux ou aucun, tu choisis.

 

Le fail : Un restaurant sympa, certes, mais il faut quand même être un peu en fonds. 120.- pour deux entrée-plat-dessert-apéro-vin-café quand le repas entier d’un convive est offert par la Clef Lausannoise, c’est un peu plus cher qu’un hamburger chez Holy Cow, c’est sûr (mais tellement plus romantique).

 

Le fail 2: Un plat (celui que Youri pensait prendre, en plus), une entrée et plusieurs vins annoncés sur une carte déjà chenue mais « désolé on n’en a plus », ça commence à faire beaucoup, quand même.

 

 

BONUS! Notre menu (et ne venez pas dire qu’il ne donne pas l’eau à la bouche, bande de blasés):

Tartare de thon à la ciboulette et citron vert, petits blinis de patate douce et oignons rouges croustillants

Carpaccio de saumon mi-cuit au sel épicé et sa marinade d’agrumes (trop salé)

Gambas flambées au pastis et sa sauce minute aux graines de fenouil, petits légumes confits au thym et polenta croquante

Mignon de veau aux morilles et son mille-feuille d’artichauts et fenouil confit

Nougat glacé au miel et brisure de nougatine, caramel au beurre salé et pyramide de fruits frais

Bras de vénus revisité (biscuit roulé à la mousse d’orange caramélisé au fer avec sa boule de glace nougat)

Publicités

Permalien 3 commentaires