as-tu vu la vache? (la vache aux yeux bleubleubleus)

15 décembre 2011 at 15:40 (Uncategorized) (, , , , )

Youri
Il est en ville, ma mie, un rôtisseur nouveau
Qui se targue, le sot, de copier Holy Cow.

Susan
Et mon cul ! Tu le prends pour un gallinacé ?
Ton nouveau, là, c’est le même mais mieux placé.
J’ai ouï qu’on y faisait des patates frites.
Avec du vinaigre, quand même un doute m’habite.
Le vinaigre c’est pour la salade je crois,
Et la salade c’est vrai ce n’est pas trop pour moi.

Youri
Mais vous n’y pensez pas, ma mie! De la salade?

Susan
Je me disais aussi, ça nous rendrait malades.

Youri
Tiens, puisque nous parlons de nous rendre malades,
L’endroit résonne sans cesse d’une étrange ballade :
« Quarante-deux !» « Soixante-neuf !» Sans l’aide d’un mégaphone
Sans cesse s’égosille une malheureuse aphone.
Au point que me croyant dans je n’sais quel loto
J’ai acheté trois cartons pour gagner le gros lot.

Susan
Trois cartons de mousseuse? J’ai vu qu’ils en avaient.
Moi j’aime bien tu sais, la Chameau (c’est l’ambrée).

Youri
Mais las, mon amie, trève de tergiversation
Nous nous éloignons du sujet de discussion.
Pour Noël il paraît qu’ils en ont un gonflé
Avec des figues, du foie gras et une sauce barrée.
C’est pas vrai, j’y crois pas, ils l’ont appelé « Carla » !
(je me demande bien ce qui leur a pris là)

Susan
Hé tu mens ! C’est pas vrai ! C’est « Christmas with Carla
Burger ». Moi je l’ai goûté à midi déjà.

Youri
Avec ce Carla-là, j’aurais plutôt choisi
Qu’une ambrée une brune hihihi hihihi.
Et alors ça donne quoi? (et si on profitait pour arrêter avec ces alexandrins débiles à chaque fois qu’on parle de hamburgers ?)

 Susan
Je veux bien, c’est lourd un peu à la fin.

Youri
Comme les hamburgers en fait.  

Susan
Ah mais arrête, pff, hihihi tu dis n’importe quoi. Ça c’est seulement quand tu te prends un méga carnivore avec 2 kilos de viande (pour un supplément modeste de 5 francs). Mais bref.
J’ai goûté le Carla à midi. C’est vrai qu’il y a un peu de fois gras poêlé dedans mais pour tout te dire, j’ai été déçue parce que je m’attendais à du « vrai » foie gras, tu sais celui qu’on mange sur des toasts et qui te coule juste sur les escarpins dès qu’on le chauffe un peu.

Youri
Je sais pas je porte jamais d’escarpins…

Susan
On s’en fout. Mais à part ça (et le prix : CHF 17.50, pour un burger seul, c’est pas donné-donné), l’association figues confites-viande-fois gras (poêlé, donc) était plutôt sympa. Pas autant que le Yo Ginza, mais pas mal quand même.

Youri
Ça tombe bien, le Ginza est à la carte, lui. Alors que ton machin de Noël, c’est déjà fini. Allez viens ma mie, il faut qu’on les descende, ces trois cartons de bière.

Susan
J’arrive !

Le \o/ : La présence au centre-ville d’un « HolyCow2 » ; les specials qui se renouvellent sans cesse, avec la découverte de nouvelles saveurs.

Le #fail : Tout comme au « HolyCow1 », l’impossibilité à rester à l’intérieur, ne serait-ce que pour attendre ta commande (si tu as des obligations sociales plus tard ou envie de remettre ton manteau cet hiver, par exemple). Cuisine ouverte sur la salle + viande au grill + friture = odeur de sconce garantie à la sortie.

Permalien Laisser un commentaire

Panique au Zoo

6 janvier 2011 at 12:51 (Uncategorized) (, , )

Youri
Il est en ville, ma mie, un rôtisseur nouveau
Qui se targue, le sot, de copier Holy Cow
Susan
Et mon cul ! Tu le prends pour un gallinacé ?
Ton truc là c’est trop loin et puis il faut monter

Youri
L’effort en vaut la peine : on dit qu’ils servent des frites !

Susan
Des frites ? J’en suis fort aise. C’est bon, la messe est dite.
Et puis leurs petits pains avec un peu de chance
Seront un peu plus chauds, c’est la moindre je pense

Youri
Il se murmure en ville qu’ils offrent, ô opulence
Des sièges rembourrés où, tenante séance,
Déposer son séant en savourant cette viande
Riche en lipides gras dont je vous sais friande.

Susan
Tu sais, moi c’que j’préfère c’est leurs jolis lampions
Ils me rappellent un peu la forme des melons

Youri
Mais voyons cette carte : on dirait un pastiche
La plupart de leurs mets, ça c’est vraiment fortiche
Ne sont que pâles copies de ceux du concurrent
Quel toupet, quels jocrisses, c’est vraiment pas marrant.

Susan
Et le plus scandaleux : tous les plus alléchants
Sont servis en soirée, dès sept heures seulement
Et la viande est bien sèche, elle colle au palais
Par contre leurs sirops sont bien loin d’être laids

Youri
Moi cette viande me chaut, même si moins goûteuse
Qu’à la vache sacrée, où elle est savoureuse.

Des aubergines, de l’huile : j’ai choisi le Marius
Dont les saveurs du Sud m’émeuvent l’utérus.

Susan
Tu dis ça parce que tu aimes trop les olives
Et le serveur sympa, je crois qu’il s’appelle Yves

Youri
J’aurais aimé goûter le burger au hummus
Qu’il soit vespéral, cela me fout le blues
Blues comme le cheese de votre propre sandwich
Bien meilleur, il me semble, que la meilleure des quiches.

Susan
Oh tu sais, tant qu’il y a quelques menus lampions
Qui semblent vaguement être de ronds melons
Et puis tant qu’à faire si tu te joignais à moi
Je te suivrais jusqu’au Zooburger, ma foi.

Le \o/ : S’en retourner céans sans sentir le graillon
Le Fail : Holy Cow est meilleur, et de loin mon cochon

et sinon un lien vers une critique sans complaisance ni hémistiches : http://funambuline.blogspot.com/2010/11/zoo-burger.html

Permalien Un commentaire