Le beau Danube bleu

23 janvier 2010 at 21:25 (Uncategorized) (, , , )

Pour leur première sortie dans le monde fabuleux du MANGER, Susan Vegan et Youri Margarine avaient décidé de commencer léger, après des Fêtes qui leur avaient laissé le foie gras : dans leur naïveté juvénile, ils se disaient que dans un restaurant éthiopien, on allait leur servir un grain de riz chacun. FAIL, comme disent les jeunes cool. Car au Nil Bleu, à Lausanne, mon pauvre ami, tu rupes pour deux.

Et avec les doigts, ce qui est sympa, parce que c’est régressif, et que c’est trop hype les trucs régressifs.

Oui, donc, pardon : en entrée, Susan et Youri dégustèrent un savoureux samboussa, une sorte de samosa avec un B dans le nom et des lentilles dans la farce.  (C’est très bon). Ils enchaînèrent ensuite avec le plat de dégustation, parce que tout le monde prend ça et qu’ils ne voulaient pas se faire remarquer. C’est donc un assortiment d’un tas de trucs, 4 sortes de viandes (avec du poulet et de l’oeuf parce qu’il ne faut pas séparer le bébé de la maman), 4 sortes de légumes, 18 sortes de lentilles (non, en fait deux, seulement)(lol) et une sorte de genre de crêpe. Le but, enrouler la viande dans la crêpe (voir figure 2). Il y a plein d’épices, c’est très bon, surtout la dernière crêpe qui a bien gogé dans le jus.

Le café est excellent, mais il ne faut pas avoir prévu de dormir dans les six semaines qui suivent. Le thé à la cardamome est pas mal non plus, mais il faut avoir prévu de boire du thé, ce qui est embêtant quand on voulait un café.

On ne peut conclure sans mentionner l’apéro, du tej, un mélange de vin et de miel meilleur au goût qu’à l’odeur. Et de l’emplacement magique de ce restaurant, non loin un carrefour où les voitures brûlent les feux rouges, où les rolleristes essaient de patiner avec leurs dents, où les ambulances disputent aux voitures de police la palme de celui qui tintinnabulera le plus, bref, un spectacle de tous les instants.

Le \o/ : avoir les doigts qui sentent bon la viande en sortant du resto, c’est pire cool. Et comme on dit en Ethiopie, manger avec les doigts, c’est le meilleur moyen d’éviter la fourchette parce que : « A laisser, l’acier »*.

Le #FAIL : le site internet fout la trouille

* Cette blague désopilante n’est pas cautionnée par Susan 😥

Permalien 2 commentaires